[Alors on regarde ?] Mytho : une pépite d’humour noir sur Netflix

[Alors on regarde ?] Mytho : une pépite d’humour noir sur Netflix

Après la série dramatique Les Revenants, le réalisateur Fabrice Gobert revient avec Mytho. Une comédie dramatique noire dont la qualité a été saluée lors du festival Séries Mania. La série y a ainsi décroché le prix du public et le prix de la meilleure actrice pour Marina Hands. Diffusée dans un premier temps sur Arte, Mytho vient de faire son entrée sur Netflix. Le scénario, créé par Anne Berest, raconte l’histoire d’Elvira mère de trois enfants qui n’en font qu’à leur tête et en couple avec Patrick, un homme qui se montre totalement indifférent à son égard et qui la trompe. Sa vie va cependant changer lorsqu’elle découvre un nodule suspect au sein. Après un rendez-vous chez le médecin, qui lui annonce que le nodule est complètement bénin, Elvira va faire croire à son mari que sa tumeur pourrait être cancéreuse. Un mensonge qui va radicalement changer sa vie. Son mari abandonne sa maîtresse. Ses enfants vont se rapprocher d’elle. Elvira n’est plus transparente aux yeux de ses proches. Mais, sa maladie imaginaire, plaisante au premier abord, va finalement l’isoler encore plus.

Les personnages résident dans une jolie banlieue où tout est parfaitement entretenu, à l’image du Wisteria Lane de Desperate Housewives. Mais ceux qui connaissent un peu la série de Marc Cherry savent que ces atmosphères idylliques cachent souvent de sombres secrets. Dans Mytho, personne n’est vraiment honnête. Patrick, le mari d’Elvira, “monsieur jamais content” en apparence sûr de lui, n’est en fait qu’un photographe raté. Il entretient une relation extra conjugale avec Brigitte, la pharmacienne du quartier. Elvira, quant à elle, ment sur sa santé. « Tous les personnages ont un mensonge. Patrick aussi, et ce qui est intéressant, c’est la manière dont le mensonge de l’un prend le relais de l’autre », avait souligné l’acteur Mathieu Demy. La BO peut sembler parfois étrange (on passe de Charles Aznavour à de l’electro) mais s’accorde parfaitement à l’ambiance de la série.

Mytho démarre comme une série familiale mais bascule progressivement dans le registre de la comédie noire (un cheminement qui nous rappelle un peu l’American Beauty de Sam Mendes). Les acteurs qui portent la série (Mathieu Demy en Patrick et Marina Hands en Elvira) sont excellents et la série dresse avec sensibilité un tableau subtil de la classe moyenne et de la famille avec tous ses problèmes (routine, crise d’adolescence…).  Tout est abordé avec intelligence sans sombrer dans le cliché. Les premiers épisodes de Mytho sont une réussite et on ne manquera pas de terminer la saison.