Le Pass Numérique va être déployé pour aider les novices du numérique

Le Pass Numérique va être déployé pour aider les novices du numérique
Unsplash-mimi-thian

En 2018, 86 % des Français disposait d’une connexion à domicile. Des chiffres en hausse, mais qui dénote tout de même d’une fracture numérique, que l’État entend bien combler. Dans un communiqué de presse, Cédric O, secrétaire d’État chargé du numérique, a annoncé la création d’un Pass dédié. “Aujourd’hui, le numérique est au cœur de notre vie quotidienne. Il est source d’émancipation, de facilitation et d’efficacité. Pour que ces opportunités soient à la portée de l’ensemble des citoyens notamment pour l’accès aux services publics en ligne, nous devons aider ceux qui sont les moins familiers à s’approprier ces nouveaux outils et usages numériques” déclare-t-il. Sous la forme de carnets de plusieurs chèques-formation, le Pass Numérique donne accès à des lieux de qualifications, des services d’accompagnements dans l’apprentissage du web et plus généralement de l’informatique.

Pour déployer ce Pass Numérique, Cédric O annonce que 30 millions d’euros seront mobilisés pour aider près d’un million de personnes à s’approprier les outils du web. À part égal entre l’État et les collectivités territoriales, ce budget permettra de réduire la fracture numérique, qui concerne 13 millions de Français selon Cédric O.  Ces chèques-formation s’adressent à tous ceux qui n’arrivent pas à se servir d’un ordinateur ou d’Internet. L’outil devient essentiel pour les démarches administratives et il est urgent pour le gouvernement de former les moins aguerris, pour faciliter le passage au dématérialisé.

En parallèle, le secrétaire chargé du numérique lance l’expérimentation du service Aidants Connect, qui vise à aider certaines personnes à effectuer leurs démarches administratives. Présent dans 13 structures, il permettra à des aidants d’intervenir dans des bibliothèques, centres sociaux ou encore des secrétariats de mairie. Pour l’instant, 50 000 chèques ont été émis et 330 lieux ont été référencés lieux de “médiation numérique”. D’ici à la fin de l’année, l’État prévoit d’en créer 1 000.